array(3) { ["content_type"]=> string(4) "text" ["text"]=> array(1) { [0]=> array(2) { ["acf_fc_layout"]=> string(9) "paragraph" ["paragraph_content"]=> string(877) "

Organe fonctionnel de l’architecture industrielle des XIXe et XXe siècles, le shed, principalement orienté au Nord, cherchait à capter la meilleure lumière possible pour les espaces de travail, tout en les protégeant de la chaleur.

Ce type de couverture à redans partiels, offre une succession de toits à deux versants de pentes différentes, le plus court étant généralement vitré.
De nos jours, cette disposition particulière de la couverture architecturale, classée tantôt en façade, tantôt en toiture (selon l’inclinaison de la partie vitrée), connaît un regain d’intérêt dans la conception des bâtiments durables en raison de la qualité de la lumière qu’elle procure et de la faculté de ventiler efficacement.

" } } ["image"]=> bool(false) }

Organe fonctionnel de l’architecture industrielle des XIXe et XXe siècles, le shed, principalement orienté au Nord, cherchait à capter la meilleure lumière possible pour les espaces de travail, tout en les protégeant de la chaleur.

Ce type de couverture à redans partiels, offre une succession de toits à deux versants de pentes différentes, le plus court étant généralement vitré.
De nos jours, cette disposition particulière de la couverture architecturale, classée tantôt en façade, tantôt en toiture (selon l’inclinaison de la partie vitrée), connaît un regain d’intérêt dans la conception des bâtiments durables en raison de la qualité de la lumière qu’elle procure et de la faculté de ventiler efficacement.